La gargote du Véritable Père Duchesne
N'hésitez pas à vous isncrire pour bénéficier du forum et de son contenu
N'oubliez pas de venir voir les nouveautés sur asso-sehri.chez.com
La gargote du Véritable Père Duchesne

Citoyens, patriotes venez gargueter avec le véritable Père Duchesne, foutre !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  Société d'Etudes Historiques Révolutionnaires et ImpérialesSociété d'Etudes Historiques Révolutionnaires et Impériales  

Partagez | 
 

 Sans-Culottes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Blanc-Désisles
Représentant du peuple
Représentant du peuple
avatar

Nombre de messages : 741
Age : 45
Localisation : dans le cul de Jidé
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Sans-Culottes   Ven 22 Aoû - 13:20

voici des gouaches de Lesueur, conservées au Musée Carnavalet, iconographie unique sur les Révolutionnaires, car elles ont été faite sur le moment :Yo:


_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blanc-Désisles
Représentant du peuple
Représentant du peuple
avatar

Nombre de messages : 741
Age : 45
Localisation : dans le cul de Jidé
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Re: Sans-Culottes   Ven 22 Aoû - 13:22


_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blanc-Désisles
Représentant du peuple
Représentant du peuple
avatar

Nombre de messages : 741
Age : 45
Localisation : dans le cul de Jidé
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Re: Sans-Culottes   Ven 22 Aoû - 13:25


_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Instit
enragé


Nombre de messages : 675
Age : 49
Date d'inscription : 16/02/2008

MessageSujet: Re: Sans-Culottes   Ven 22 Aoû - 14:22

Trop beau !

Ca donne envie d'y revenir, au Musée Carnavalet.

A propos des sans-culottes, voici l'interprétation de François Furet :

« Indigents – au nombre grossi par l’immigration rurale dans le Paris révolutionnaire depuis la crise de 1789 –, ouvriers des manufactures, travailleurs à domicile, compagnons, mais aussi artisans, boutiquiers ou « ex-bourgeois de Paris » de l’Ancien Régime, les sans-culottes se définissent mieux par un état d’esprit politique que par un statut économique. Ils invoquent beaucoup Rousseau parce qu’ils aiment la démocratie directe, mais ils n’ont pas vraiment pénétré dans les concepts du Contrat social. Sans doute puisent-ils aussi au vieux millénarisme chrétien : les temps exaltants et cruels qu’ils sont en train de vivre figurent un avènement de la fraternité. Une sensibilité religieuse séculaire s’est investie – ou inversée – dans un retour aux sources et l’image du « sans-culotte Jésus » : contre l’Eglise qui trahit sa mission, elle nourrit une eschatologie nouvelle, laïcisée par le culte des saints et des martyrs de la Révolution. On y devine aussi les traces psychologiques d’un plus proche passé : bonnet rouge, pique en main, tutoiement, vertu, le sans-culotte incarne l’envers de la société aristocratique. Il est l’égalité en personne. Ses ennemis ? Ceux de l’égalité et de cette communauté vertueuse et pauvre dont il rêve : non seulement les nobles, les riches, mais les puissants, qu’il faut tenir constamment sous la menace de la guillotine, cette « faux de l’égalité ». La passion punitive et terroriste, qui s’alimente à un profond désir de revanche et d’inversion sociale, complète ainsi la démocratie directe pratiquée dans les sections, que les sans-culottes voudraient étendre à la Convention, par le contrôle permanent des députés : non pas à travers la vieille idée du mandat impératif, mais par la révocabilité des élus. Dans le domaine économique et social, même croyance en l’interventionnisme et la surveillance, héritée celle-là de l’Ancien Régime, et directement contraire aux principes du libéralisme bourgeois, que partage toute la Convention : le gouvernement doit tenir les prix (dans la tempête inflationniste de l’assignat), veiller aux approvisionnements, donner aux indigents ce qu’il prend aux riches. L’émeute urbaine reste définie par la répartition égalitaire de la pénurie, non par une solidarité de producteurs. Il ne lui manque même pas, en 1792-93, le personnage traditionnel du curé révolutionnaire, du prêtre ami des pauvres et fidèle à Jésus contre l’Eglise, qui traverse l’histoire des révoltes populaires européennes : c’est Jacques Roux, prêtre défroqué, leader des Enragés, apôtre de la section des Gravilliers. Le mouvement sans-culotte est inséparablement antilibéral et extrémiste ; les bourgeois de la Convention, Montagne en tête, sont tous des hommes du « laisser-faire, laisser-passer » en matière économique. La Révolution parisienne a dressé à côté d’eux les premiers grands acteurs collectifs de ce qu’on appellera plus tard « la question sociale. »

(François Furet, La Révolution, Hachette Pluriel, page 224)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sans-Culottes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sans-Culottes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SANS-CULOTTES
» Bataillon des sans-culottes de la Marine
» Deux copines complètement bourrées...
» volontaires de Paris
» les arbres de la Liberté

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La gargote du Véritable Père Duchesne :: La Révolution et le 1er Empire :: Biblio et Documentation-
Sauter vers: